9R4A9558

9R4A9559

 Si l'orme du village de Gorbio a attiré mon attention, celui de Villéséquelande est un très beau sujet à la ramure imposante . il mérite incontestablement un petit reportage...                                                                                                                             A la fin du XVI siècle , après les guerres de religion  et sur ordre de Sully, ministre du roi Henri IV, les communes françaises ont planté des arbres. Parmi cette vaste campagne de plantation, deux essences se sont partagées les honneurs : les tilleuls et les ormes en prévision des besoins futurs en construction et pour le bois de marine. Si de nombreux tilleuls de l'époque sont encore là, les ormes eux, ont pratiquement disparu, anéantis par un champignon microscopique : Ophiostoma novo-ulmi. Cette "épidémie" est apparue aux alentours de 1919 aux Pays-Bas d'où son nom d'origne : maladie hollandaise de l'orme, plus connue sous le nom de graphiose. Se propageant sur l'Europe, un grand nombre d'entre eux disparurent. Vers 1970 une nouvelle souche plus agressive est introduite à la faveur d'importation de grûmes d'orme d'Amérique du Nord débarquées dans des ports anglais. La maladie se propage à nouveau et atteint  mêmes ceux qui avaient résisté à la première épidémie. Cest une des plus grave catastrophe écologique subie par un arbre. Les ormes adultes ont pratiquement tous péri alors qu'ils étaient en nombre considérable en Europe occidentale. Souvent l'expension parasitaire n'atteint pas les sujets isolés ou mélangés avec d'autres essences, et c'est certainement le cas de l'ormeau de Villeséquelande, planté sur la place du village. D'environ 400 ans et malgré un tronc creux, il semble encore en bonne santé et très bien entretenu  .En 1978 une grosse branche a cassé, depuis de puissants étais  soutiennent ses plus grosses charpentières et grâce à l'emploi d'un fongicide perfusé directement dans ses vaisseaux, il résiste à la graphiose qui l'a touché depuis une vingtaine d'année. Ce vieil orme champêtre, classé au titre des sites et monuments naturels a été labellisé  arbre remarquable en 2001.D'une circonférence de 6 m, il est la fierté de tout un village. 

9R4A9562

 9R4A9563 A

 9R4A9565

 9R4A9566

 9R4A9567

 9R4A9561 A

9R4A9560 A