ROBERT A

 J'aurais voulu rendre hommage à "mon papa" depuis déjà quelques années, mais entre  projet et  réalisation, le pas est difficile à franchir. On traverse les étapes de la vie, les époques toujours plus vite et sans doute de plus en plus mal, perdant l'essentiel au profit de la futilité et du confort personnel... A 89 ans il a tiré sa révérence dans la plus grande discrétion et la plus grande simplicité. Ce dernier souhait est tout à son honneur et semble braver une ultime fois notre société de consommation, reine de la démesure et du paraître... Évoquer sa vie je ne peux, et les honneurs il ne veut, les oraisons funèbres étant réservées à des personnes illustres décédées, je vais vous le décrire comme je le vois avec mes souvenirs et mon ressenti  sur le grand chemin de sa vie... 

J'ai traversé mon enfance et mon adolescence à ses cotés avec beaucoup de facilité sans avoir tout, mais sans jamais manqué de rien. L'essentiel étant toujours garanti, le futile éliminé nous apportant les ingrédients indispensables à notre éducation tels que le respect, la rigueur, le travail, l'implication, la tolérance et la modestie. J'aurais pu me consacrer à de hautes études il m'en aurait donné les moyens mais j'en avait décidé autrement par passion. Conseillé, accompagné, jamais il ne m'a délaissé et a suivi ma quête professionnelle sans l'entraver en acceptant mes choix avec diplomatie. C'est vrai qu'il aurait aimé que je suive son parcours à l'ONF mais ma place était ailleurs... Soucieux du bon droit, c'était un Homme intègre et juste, capable de désamorcer avec calme le moindre conflit. Il avait la tempérance d'un sage et une générosité toujours discrète. Je trouve que son" embarcation" a tenu le cap jusqu'à la fin de sa vie magré le vent et les tempêtes. Son embarcation, il l'a maintenue à flot en véritable " timonier ", évitant les écueils et maintenant le cap dans les tempêtes et les orages de la vie... On ne choisit pas ses parents mais je lui dois en partie, ce que je suis, non sans défaut mais avec des valeurs ancrées profondément qui font, maintenant tant défaut...

Je suis triste de l'avoir perdu corporellement mais il restera en moi ma référence...

 les clichés qui suivent sont pour toi...

Save0049 ONF 2 génerations

Deux génerations de forestiers sur ce cliché, le père (3 ème en haut en partant de la gauche, et le fils, dernier du rang suivant.

Save0110 A,

Devant la maison familiale à Méménil...

Save0056 A Mine anti-char

 Mon père surveillant des prisonniers Allemands occupés au déminage d'une mine anti-char.. (1945-1946).

GUILVINEC 1955

Mes parents avec mon frère au GUILVINEC en 1955. 

A BEG MEIL 1959

 Je n'ai guère de photos avec mon père car il est devenu au fil du temps le photographe...

hh

MARTELAGE

sss

Au boulot... 

Save0071

La retraite a sonné, 1983. 

DARNEY 04 04 06 011

 Avec une de ses arrières petites filles...

tamalous centre de la préhistoire

Les "Tamalous" du Centre de la Préhistoire de Darney

les Tamalous de Darney

Club Boonvillet 2011 a

 

Le club de Bonvillet chez " Stéphanie".

Club Boonvillet 2011AA