Les feuilles de Pierre Cuny

24 mai 2021

LE GROS HÊTRE DE JEANMENIL, 88700. visite du 22 mai 2021.

9N3A1524 A hêtre Jeanménil

 Le hêtre de Jeanménil

La traversée d'un village ou d'une agglomération  se fait en général par ses axes principaux, que l'on emprunte régulièrement pour se rendre d'un point à un autre. Rarement on ne s'aventure dans les rues du réseau secondaire et pourtant elles cachent bien souvent de bien belles curiosités...

Jamais je n'aurais pensé découvrir un tel sujet à cet endroit. Cet imposant hêtre se trouve à l'angle de la rue de Laufontaine et celle de Launot, immanquable et facile d'accés malgré son appartenance au domaine privé. Avec 4,20 m de circonférence pour plus de 30 m de haut, il a fier allure malgré les nombreuses tailles coté route qui déséquilibrent sa silhouette. Son état sanitaire semble relativement correct . Sa situation en milieu urbain et sans sous étage de protection, vont sans doute peser lourd dans son proche avenir avec un réchauffement climatique bien avéré... 

 

9N3A1525 A rue de Launot

Photos du 18 mars 2021.

9N3A1527 circ 4,20 m

 1,33 m de diamètre.

9N3A1528

De nombreuses branches ont disparu côté route.

9N3A1530 A

9N3A1531

9N3A1532 diamètre 1,33 m

9N3A3116 A

 En vert le 22 mai 2021.

9N3A3114 A


22 mai 2021

DEMONTAGE DU HÊTRE POURPRE DE LA RESIDENCE DU PARC A JEANMENIL, 88700. Matinée du 22 mai 2021.

9N3A3120 A

Depuis déjà de nombreuses années nous intervenons régulièrement dans la propriété des anciens directeurs de la poterie Lorraine de Jeanménil. C'est un endroit qui nous sert souvent de terrain d'application pour les formations d'élagage. Elle ne fait plus partie du site industriel liquidé en 2016 avec un parc arboré de sujets centenaires et de deux charmants petits étangs. La fabrique avait ouvert en 1879... Les propriétaires actuels y accueillent les touristes dans la résidence du parc, à quelques m où nous devons intervenir. Le hêtre pourpre aux nombreuses anastomoses et au magnifique feuillage est mort. Son démontage partiel trop tardif rend la manoeuvre plus délicate. Le fût sera conservé en forme de chandelier à 3 branches conformément aux voeux du propriétaire...

9N3A3122

Un magnifique sujet qui disparait... 

9N3A3123 A

Sec sur pied, il est devenu très cassant . 

9N3A3124 A

 Stéphane à la coupe...

9N3A3127 A

9N3A3132 A

9N3A3134 A

9N3A3138 A

9N3A3143 A

9N3A3144 A

9N3A3156

9N3A3162 A

9N3A3163 A

9N3A3164 A

9N3A3164 AA

9N3A3171 A

9N3A3173 A

9N3A3175 A

9N3A3178 A

9N3A3179 A

9N3A3182 A

9N3A3185 A

9N3A3187 A

9N3A3188 A

9N3A3189 A

9N3A3190 A

9N3A3193 A

9N3A3194 A

9N3A3197 A

9N3A3199 A

9N3A3202 A

Stéphane en plein travail

9N3A3204 A

9N3A3204 AA

9N3A3205

9N3A3207

 Les anastomoses

9N3A3208

9N3A3147 A

Créé par Jérôme Froment, la fabrique de Jeanménil a été le leader français de la poterie horticole... 

9N3A3150 A

08 mai 2021

Article 3. THAON LES VOSGES : L'ARBRE DES "PETITS" ou LE HÊTRE DE LA CRECHE. Toujours là ! Dernière visite : 8 mai 2021.

 

9N3A2902 hêtre de la crèche

Le hêtre pourpre de l'ancienne crèche de la BTT 

Si ce hêtre pourpre est contemporain de ce bâtiment ? Je ne peux l’affirmer, mais  en mesurant sa circonférence (2,82 m), il peut avoisiner voir dépasser l’âge d’une centaine d'années ! Ce qui est évident c'est qu'il est issu d'une plantation destinée à agrémenter la propriété et ainsi rehausser le cachet de cette construction de 1910. Discrètement retirée des voies de circulation, elle conserve malgré l'œuvre du temps, beauté et prestance. Si à chacune de mes visites, je n'ai aperçu personne, il devait en être tout autrement à compter de 1911 quand la BTT tournait à plein régime. Elle est une de ses nombreuses œuvres sociales, généré par la politique sociale de son dirigeant paternaliste  Armand Lederlin.  Celle-ci se trouve être la crèche-pouponnière de la Blanchisserie Teinturerie Thaonnaise, avant-gardiste au niveau de ses installations et à la pointe du modernisme de l’époque.  Plus de 50 enfants de 2 à 18 mois pouvaient être accueillis et jusqu’à l’âge de 3 ans à compter de 1926. Les nourrissons et bambins étaient amenés le matin et repris le soir, pris en charge par un personnel composé de 6 gardiennes et une femme de service, elles même encadrées par une directrice.

A cette époque révolue, notre juvénile hêtre a donc vu défiler un nombre considérable d’enfants et de parents. Il est le seul à être resté là, grandir et se développer pour atteindre ce qui l’est actuellement, sans doute oublié par les générations qui se sont succédé ici.

 Son état sanitaire semble visuellement très correct et sa silhouette harmonieuse, associée au pourpre de son feuillage, se marie bien avec l’architecture de la crèche et les végétaux qui l’accompagnent.  Le hêtre commun (fagus sylvatica) est une essence bioindicatrice d’un climat tempéré humide, il est donc grandement représenté à l’état naturel dans notre région. Hélas son maintien est aujourd’hui fortement menacé par le réchauffement climatique comme bien d’autres…

 Il est loin d’être le seul dans Thaon, d’autres subsistent tout aussi  majestueusement qui feront par la suite, l’objet d’autres reportages…

9N3A2903 hêtre pourpre de la crèche

 Hêtre pourpre, Fagus sylvatica purpurea.

9N3A2907 A

Arbre de la famille des Fagaceae (Le fruit est maintenu dans une cupule). 

9N3A1504 A

 Photo du 15 mars 2021.

 

Photo du 11 février 2021. 

9N3A9920 A La crêche BTT et son hêtre

 crèche de la BTT Thaon

 Photo internet, le petit arbre au premier plan à gauche est peut être notre hêtre...

9N3A2905 la crèche

9N3A9924 A environ 100 ans

9N3A9926 A hêtre de la crèche BTT

Ces arbres de l'ère industrielle Thaonnaise font partie du patrimoine de la ville qu'ils se trouvent dans le domaine public ou privé. Les sauvegarder dans la mesure du possible devrait se faire au même titre que des monuments historiques classés... L'avenir nous le dira ...  

9N3A1501 A entrée de la crêche de la BTT 

L'entrée de l'ancienne crèche pouponnière encadrée de ses 2 ifs.

9N3A1502 A

 Les suivre il faut et effectuer régulièrement des contrôles sanitaires...  

9N3A1503 A

9N3A1505 A créée en 1910

9N3A1506 A

9N3A1507 282 m de circonférence

 circonférence : 2,82 m, diamètre : 90 cm .

9N3A1508 0,90 cm de diamètre

 9N3A1509 A

9N3A9925 A 4 avenue Léderlin

 Plaque apposée à l'entrée de la crèche, 4 avenue Lederlin. Elles sont au nombre de 32 placées le long du parcours historique de la ville, des aides précieux à la découverte de son passé.

Photos suivantes : dépérissement des hêtres en forêt de Moriville

9N3A2757 A hêtre mort

Stress hydrique, chaleurs excessives et coups de soleil... les hêtres meurent en grand nombre...

9N3A2758 A

9N3A2756 A hêtre sec

9N3A2773 A

 

07 mai 2021

Les brise lames de Saint Malo censés protéger des vagues font souffler la tempête ! Visite du 21 mai 2021. Publication du 7 mai

 

9N3A4786 A

 

Le 21 mai 2019, de passage dans la cité malouine, mes yeux ont été attirés par ces singuliers pieux bravant le flux incessant des vagues. Quand à marée basse l'océan s'est  retiré des remparts de la cité corsaire, l'armée de chêne "tortillard" apparait en rang serré, dévoilant ses formes brogneuses et tourmentées.  3000 soldats de bois de 7 m de long qui montent la garde enfoncés dans la grève depuis presque 200 ans pour ceux installés en 1825.

C'est au XVII siècle, qu'apparaissent les premiers brise-lames suite à la sape d'une partie du rempart après une tempête. Moins grands que les actuels, on les appelait des pilotins. François René de Chateaubriand les évoquent dans ses mémoires d'outre tombe :

"Nous étions un dimanche sur la grève, à l’éventail de la porte Saint-Thomas à l’heure de la marée. Au pied du château et le long du Sillon, de gros pieux enfoncés dans le sable protègent les murs contre la houle. Nous grimpions ordinairement au haut de ces pieux pour voir passer au-dessous de nous les premières ondulations du flux"...

C'est en 1825 qu'aura lieu  l'installation massive de 2600 brise lames à l'initiative de l'ingénieur des ponts et chaussées Robinot. Placés aux avant-postes, ce sont des éléments de protection de St Malo et de ses remparts contre  les assauts répétés des vagues, tempêtes et grandes marées. Beaucoup sont fatigués, usés ou arrachés. Plus de 700 doivent dans les mois à venir, être remplacés. Ils font actuellement parler d'eux et font l'objet de nombreuses spéculations pour les acquérir...

Le bois est un des éléments fondamentaux de la marine à voile et donc du patrimoine malouin, le mettre en avant même bien modestement je devais !

* Les derniers clichés proviennent du site : razdemaree-parame.e-monsite.com alimenté par un passeur de mémoire : Mr Philippe Saint-Marc. (bravo à vous)

 

9N3A4767 A

9N3A4768 A

9N3A4784 A

9N3A4784

9N3A4785 St Malo

A l'arrière plan : Le Fort National

9N3A4787

9N3A4788 A

L'armée de bois plantée en rang serré...

9N3A4781 A

François René de Chateaubriand né le 4 septembre 1768 à Saint Malo, mort à Paris le 4 juillet 1848. L'écrivain est enterré sur le Grand Bé sur la petite ile située en face de St Malo

9N3A4748

Les remparts de Saint-Malo

9N3A4762

La porte Saint Vincent

9N3A4763

Le blason de Saint Malo : Une herse surmontée de l'hermine des ducs de Bretagne

9N3A4761

9N3A4756 A l'Etoile du Roy

L'Etoile du Roy, réplique d'une frégate corsaire de 1745, gréée en 3 mâts... Une merveille !

 

* Les derniers clichés proviennent du site : razdemaree-parame.e-monsite.com alimenté par un passeur de mémoire : Mr Philippe Saint-Marc.

sillon

sillon5

tempete2

vagues-sillon

8

 

04 mai 2021

Les générations se suivent et se ressemblent ou plutôt divergent elles ? A CHACUN SON CHEMIN ! 04 mai 2021.

G Père Emile A

Notre grand père Emile, garde forestier entouré de 2 bûcherons.dans les années 1950.

ROBERT A

A droite, mon père Robert chef de district des Eaux et Forêts et ses collègues et amis...

DSC_0123 AA

Moi "le Pierre" dont l'ascension est plus vers les sommets... mais de l'arbre...  Il n'y a que là que l'on peut prétendre à regarder les gens de haut, mais c'est avec "les petits gens" que je suis le mieux...C'est là d'où je viens et resterai...

 

"Chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve, chacun son destin"...(1)  Le but n'est pas de s'élever socialement, l'essentiel est de vivre passionnément en gardant un maximum de droiture au quotidien. La vie ne fait pas de cadeau, le monde des"bisounours" n'existe pas, vivre dans les nuages n'est que pure utopie. Il  faut revenir sur Terre ! Trouvez sa voie et ainsi écrire positivement le livre de sa vie, n'a rien d'évident. Les tracés linéaires sont, je pense fort rares et certainement très ennuyeux. Chacun démarre avec un capital génétique différent plus ou moins riche qui au fil du temps fait apparaitre des qualités mais aussi des défauts... Suivant l'éducation reçue, le milieu social et les événements vécus, ces caractéristiques évoluent plus ou moins, jouant ainsi sur nos choix et nos décisions. Des loupés, des erreurs il y a, ne pas les réediter est primordial, prendre les leçons, c'est aussi cela  qui forge l'expèrience...

"On rencontre sa  destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter"  Jean de La Fontaine.

(1) Paroles d'une des chansons du regretté TONTON DAVID, décédé en février 2021.

 

carottage A

Comptage ONF A


02 mai 2021

LE CHÊNE DE LA VIERGEOTTE, un arbre sacralisé à découvrir à TOTAINVILLE 88500. Visite du 22 avril 2021. Publié le 2 mai 2021.

9N3A2573 A

La surface d'un département si petit soit-il, est un champ d'action immense pour celui qui recherche comme moi, des arbres  singuliers de tout genre. Je m'aperçois que la moindre petite contrée inexplorée, peut cacher de belles surprises arboricoles. Ce chêne sacralisé ne m'est pas apparu  par miracle, mais en consultant par hasard le blog du club vosgien de Neufchâteau. Belle découverte en images qu'il me fallait concrétiser en visite. Le voici donc aujourd’hui tel que je l'ai trouvé sur le chemin qui porte son nom : "Le chemin de la Viergeotte". L’histoire qui l'accompagne est issue de la tradition orale, à cette transmission du passé par les générations qui se succèdent. C'est une partie de notre patrimoine culturel immatériel à garder et à promouvoir... Ce chêne champêtre bien esseulé au bord du chemin est le successeur d'un chêne à Vierge  disparu depuis longtemps. A cet endroit le chemin était bordé d'une rangée de vieux chênes dont l'un était porteur d'une Vierge. Hélas, le propriétaire de ces arbres a du se résoudre à les couper pour remonter sa maison dévastée par le feu. En toute hâte il se mit au travail en ce lieu consacré à La Vierge mais se brisa la jambe dans cette opération... Punition divine, je vous laisse seul juge... Quoi qu'il en soit, l'imprudent se jura de replanter au même endroit, un chêne dédié à la Madone ... La superstition a donc agit bénéfiquement : Le chêne de la Viergeotte est toujours là, fièrement dressé marquant de sa silhouette, la campagne environnante...

Son état sanitaire semble en apparence satisfaisant, aucune altération visible sur le tronc, comme dans son houppier et très peu de bois mort. D'un diamètre de 1,16 m pour une hauteur approximative de 25 m, il est sans doute du 19 ème siècle...

* A la fin du reportage photos sur ce chêne : 2 autres arbres non loin de là qui méritent un peu d'égard...

9N3A2571 A chêne de la Viergeotte

Le chêne de La Viergeotte, Totainville en arrière plan.(prendre rue Heurot et continuer cette petite route qui se transforme en chemin celui appelé chemin de la Viergeotte)...

9N3A2574 A

9N3A2575 A

9N3A2579 circ 3,66 m

circonférence mesurée à 1,30m : 3,66 m, environ 200 ans.

9N3A2580 chêne de la Viergeotte Totainville

9N3A2576 A

 L'histoire racontée.

9N3A2141 chêne Totainville

localisation du chêne de la Viergeotte. GPS : N 48° 19' 22,9"  E 005° 59' 46,6 56,8"

 Les 2 chênes, sortie Totainville en direction de Repel (route de Biécourt). Ils marquent tous deux le paysage et méritent d'être préservés...

9N3A2581 A chêne 1 sortie Totainville vers Repel

 Sortie de Tantonville en direction de Repel, les 2 chênes apparaissent après les dernières maisons de Tantonville

9N3A2583

Chëne 1 GPS : N 48° 19' 44,9''  E 005° 58' 53,7''

9N3A2584 circ 4,12 m

 circonférence : 4,12 m

9N3A2585

C'est sans doute un "pied cornier" car situé à l'angle du parc, il matérialise bien son angle...

9N3A2586 chêne 1

Bardé de fil barbelé... 

 

Chêne 2 GPS : N 48° 19' 49,8''  E 005° 58' 46,6''

9N3A2590

9N3A2591

 circonférence : 3,84 m

9N3A2592 chêne 2 circ 3,84 m

9N3A2593

9N3A2594

9N3A2595 chêne 2 Totainville

29 avril 2021

PETIT DEMONTAGE DE BOULEAUX POUR ENTRETENIR UN PHYSIQUE DECLINANT... 29 avril 2021.

9N3A2729 A

 Petit démontage de 2 bouleaux, un chantier relativement facile. L'abattage des deux arbres a été sécurisé par un mouflage avec mon véhicule, comme point d'ancrage...

9N3A2516

 

Les 2 bouleaux à enlever.

9N3A2517

 Girancourt St Bertolutti

 Girancourt St Bertolutti 1

9N3A2732 A

 Le premier est à terre (les chicots des branches coupées  placées à l'opposé de la direction de chute sont laissés afin de servir de levier lors du billonnage quand l'arbre est à terre.)

Girancourt St Bertolutti 3

9N3A2734 A

 

Girancourt St Bertolutti 2

9N3A2736

26 avril 2021

CIGOGNES DE CHARME à CHARMES (88130). Visite du 26 avril 2021.

9R4A4610 A

 Arrivées début mars 2021, 2 couples de cigognes ont élus domiclle sur les platanes démembrés du port de Charmes. Bien visible du pont qui traverse le canal des Vosges, l'observation en est ainsi facilitée sans les déranger. Actuellement, les futurs parents se relaient inlassablement pour couver leurs oeufs, pondus par la femelle à raison d'un tous les 2 jours (en moyenne 4 oeufs). Cette période va durer de 32 à 42 jours avant l'éclosion des poussins qui vont être nourris et protégés par leurs parents jusqu'à leur départ du nid. Les cigogneaux les plus robustes prennent leur envol vers 2 mois...

Ce grand échassier est une espèce patrimoniale protégée qui ne passe pas inaperçue. Elle arbore un plumage noir et blanc et de longues et fines pattes  dont la couleur rouge est identique à  son long bec. On remarque que celles ci sont baguées donc identifiées. Distinguer visuellement le mâle de la femelle est pratiquement impossible . De nos jours on peut l'obsever toute l'année, alors qu'auparavant, elle était strictement migratrice. Elle est naturellement peu farouche et ne craint pas l'Homme, devenue, depuis l'époque médiévale, le symbole de la fertilité et le modèle de la dévotion filiale. Elle est l'emblème de l'Alsace. C'est un prédateur strict, se nourrissant de petits animaux (insectes, escargots, vers, amphibiens, reptiles, petits mamifères...) Elle s'est adaptée à nous et à nos activités, fréquentant nos décharges, à la recherche de déchets alimentaire d'origine humaine, parfois préjudiciable à sa santé. Quoi qu'il en soit c'est un oiseau magnifique !

 

9N3A2725

 Paradoxalement, elle construit son nid dans les arbres mais elle est absente des milieux forestiers.

9N3A2724 A

9R4A4532 A

 Cigogne blanche (Ciconia ciconia)

9R4A4533 A

 On la trouve en Charente maritime, en Normandie, en Picardie ,en Lorraine dans le secteur de Nancy et en Alsace. Son aire géographique est en évolution permanente...

9R4A4556 A

 

Le son principal émis par la Cigogne blanche adulte est un claquement de bec bruyant, on dit qu'elle claquette ou craquette. C'est un oiseau presque mutique...

9R4A4561 A

 Des arbres ou du mobilier urbain ?

9R4A4578 A

9R4A4596 A

9R4A4580 A

A l'origine, la nidification de la cigogne blanche était arboricole... 

Photos du 4 février 2021.

9N3A0813

9N3A0814

9N3A0815

9N3A0816

9N3A0817

 

9N3A0818

 

Photo suivante : Source internet WIKIPEDIA

SPAD_VII_Guynemer_Le_Bourget_01

 Le SPAD S. VII de Georges Guynemer au musée du Bourget (photo Wikipedia)

La cigogne, emblème de cette fameuse escadrille de la première guerre mondiale et repris par d'autres après... A l'origine, ce groupe de combat "l'escadrille des cigognes" s'est illustrée dans les combats aériens de 1914 à 1918 où pour ne citer qu'eux, René Fonck, Georges Guynemer et Roland Garros ont brillés à bord des fameux Spad...

 

23 avril 2021

Les arbres même remarquables n'ont guère de valeur pour certain ... Encore un ! LE SEQUOIA DE POUSSAY. 22 avril 2021.

9N3A2551 séquoia Poussay

Je le connaissais de loin en passant devant, mais jamais je n'étais allé à sa rencontre. Au vu du spectacle, j'aurais du l'approcher bien avant cette défigurante mutilation. Décidément depuis  ces dernières années, la mortalité des arbres remarquables semble en hausse, comme l'intensification des tailles drastiques et des massacres ... Pour la nature et ses représentants vivants  désignés sous le nom d'arbre, le constat est affligeant avec un taux de mortalité considérable dans le monde. Rien ne change "la donne" : Surexploitation, rendement intensif, mauvaise gestion, urbanisme irréfléchi, pollution, problèmes climatiques et  pratiques désastreuses se multiplient. Avec la communication, l'information et les connaissances sans cesse en évolution,  tout se sait, le bien comme le mal,  les abus dénoncés, les mauvaises pratiques dévoilées... Mais rien ne change !

Ici, je ne connais pas du tout ce qui se passe ! Les branches à terre sont vertes, l'arbre n'est pas du tout souffreteux et même s’il s'agit hélas d'un démontage, rien de cette ébauche ne semble réalisé par des professionnels de l'arbre. Je ne peux condamner sans me renseigner et savoir la raison de cette intervention. Je vais essayer de collecter des informations et suivre ce géant maintenant défiguré...

Ce séquoia est situé rue du Pont d'Arol. Il s'associe harmonieusement à la grosse bâtisse qui le côtoie. Sur son tronc, la pancarte mentionne la date de 1895, qui correspondrait mais sans certitude à sa plantation. Il aurait 126 ans ! Sa circonférence actuelle est de 6,05 m.

Si quelqu’un a des informations, merci de me contacter…

Affaire à suivre !

 

 

 

  9N3A2552

 

Séquoia géant de Poussay 88500, rue du Pont d'Arol

9N3A2553

9N3A2554

9N3A2555

9N3A2556

9N3A2557 séquoia circ 6,05 m

9N3A2558 séquoia Poussay

9N3A2558 A séquoia Poussay

9N3A2554 A

 

 

22 avril 2021

LE SEQUOIA GEANT DE LA FORÊT DOMANIALE DE NEUFEYS VICTIME DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE. Visite du 22 avril 2021.

9N3A2620 A

 La forêt domaniale de Neufeys est un massif forestier d'un peu plus de 1500 ha, situé dans la partie ouest du département des Vosges, dans l'arrondissement de Neufchâteau. Il est entouré à l'Ouest par la vallée de la frézelle, et à l'Est par celle de la Sermone. Ces 2 beaux ruisseaux sont des affluents du Vair qui lui même conflue avec la Meuse à proximité de Domremy La Pucelle. Son sol composé de calcaire en décomposition, mélangé à de l'argile, en fait un substrat riche, générant la présence naturelle d'une multitude d'essences feuillues, dominées en nombre par le hêtre. Lui même est associé à l'érable sycomore, plane et champêtre, au chêne, frêne, merisier, tilleul et à l'alisier blanc et torminal. L'orme a pratiquement disparu, ne subsistent que quelques juvéniles ormes de montagne. En sous étage et considéré comme « des morts-bois » on trouve le saule marsault, le tremble, cornouiller mâle et sanguin, épine blanche, troène, viorne obier et lantane, bourdaine et fusain pour ne citer qu'eux... C'était un de mes endroits choisis pour les cours pratiques de reconnaissances de végétaux... Quelques résineux se mêlent au décor naturellement, seuls les Douglas et l'unique séquoia sont issus de plantation. J'ai travaillé en Forêt Domaniale de Neufeys après le passage dévastateur de la tempête Lothar du 26 décembre 1999 alors que j'étais salarié de l'ONF puis avec l'école forestière de Mirecourt sur des coupes d'exploitation.  

Le sujet qui nous intéresse aujourd'hui fait partie des miraculés de cette époque. C'est en janvier 2014 que j'avais été à sa rencontre pour la première fois. Il était en relative bonne santé, bien vert, concurrencé uniquement en hauteur par les douglas de son voisinage. Sa circonférence est loin d'être exceptionnelle mais comme sa date de plantation m'est inconnue, difficile de se faire une idée. L'ONF, estime son âge à 160 ans environ (vers 1860), pour 4,15 m de circonférence et une trentaine de m de haut. Aujourd'hui la vie l'a sans doute quitté, accablé par le manque d'eau, la succession des sécheresses et les canicules prolongées. Le constat est vraiment alarmant !

A ma connaissance il est le seul séquoia "vosgien" à être situé en forêt, hormis la plantation expérimentale réalisée en 1987 dans la parcelle 177 de la forêt domaniale de Darney. Après le désastre de 1984, l’exploitation des parcelles « tornadées et la préparation du sol, l’AFOCEL a converti cette surface pour la recherche. On peut y observer cette essence sur plusieurs ha, elle était accompagnée à cette époque de plantation avec des cryptomerias Japonisa et des épicéas issus de bouture ... Les premiers n'ont guère résisté aux très fortes gelées et le scolyte a eu raison des autres. (Photos de la parcelle 177, en fin de reportage).

 

9N3A2629 AA MF du Rendez-vous

 Maison forestière du Rendez-vous. La forêt domaniale de Neufeys a longtemps appartenu aux Ducs de Lorraine...

9N3A2616 vers le séquoia de Neufeys

Route du Rendez-vous, la parcelle 76 du séquoia commence au niveau des Douglas que l'on aperçoit à l'arrière plan...

9N3A2617 A

9N3A2619 A

9N3A2621 A

9N3A2623 A

Circonférence : 4,15 m pour une hauteur de 30 m.

9N3A2624 A

9N3A2627 A séquoia

 9N3A2625 circ 4,12 m

9N3A2626 A Douglas

 

Sur le douglas, les cernes de croissance sont bien marquées...

9N3A2628 A

 Les douglas à proximité du séquoia.

Les photos suivantes sont du 14 janvier 2014

4U0A2970 a Séquoia de la FD de Neufeys 88

En 2014, il était encore bien vert...

4U0A2969 a parmi les douglas FD Neufeys 88

4U0A2968 a FD Neufeys

4U0A2971 AA

Localisation du séquoia depuis le parking de la maison forestière du Rendez-vous.

 

essais 011 6 oct 2003

Sur le plateau de la forêt domaniale de Neufeys, chantier ONF en octobre 2003.

IMG_2583 2007 hiver

abattage à Neufeys, chantier Cfppaf Mirecourt en hiver 2007.

IMG_2677 Neufeys 2007 hiver

IMG_2683

IMG_5694 Rollainville 16 mars 2009

A proximité de Rollainville,avec le Cfppaf de Mirecourt en mars 2009..

 Plantation de séquoias en forêt domaniale de Darney, photos du 18 mai 2020.

 9R4A9151

 

Plantation effectuée après le passage de "la tornade de 1984" après la mise en andain des souches...

9R4A9155

9R4A9156

9R4A9158

9R4A9162

A environ 2 km d'Hennezel (D164), parcelle 177 en FD de Darney.